EUROPA

1 juillet 2012

De Lars von Trier, avec JeanMarc Barr, Barbara Sukowa, Eddie Constantine et Udo Kier.
Sortie : 13 novembre.
Avec ce troisième volet de sa trilogie européenne, après «Element of crime» et «Epidemic», Lars von Trier prouve qu’il est avant tout un explorateur de l’image, un styliste de la pellicule. L’histoire est simple. Leopold, un Américain d’origine allemande dont les parents ont fui le nazisme, décide de revenir en Allemagne pour participer à la reconstruction du vieux continent. Son oncle le fait entrer comme conducteur de wagonslits à la compagnie Zentropa où il rencontre Katharina, la fille du directeur. Puis il est pris sous le feu de la guerre clandestine que mènent les Loupsgarous, groupe nazi, aux collaborateurs qui pactisent avec les alliés. Un film qui se balade entre l’absurde et l’humour de Kafka, mais sans sa poésie, et l’expressionnisme à la Renoir. Comment ne pas penser à la «Bête humaine»? L’utilisation de la couleur et du noir et blanc pour les mêmes plans est surprenante. La couleur vient comme un effet de style surréaliste. Von Trier a une âme de peintre de l’image, un poil esthétisante. Ce qui fit dire à JeanMarc Barr «Après tout, dans un film d’auteur, un acteur doit être comme une chaise dans un décor : indispensable mais invisible.» En sortant, on a l’impression d’avoir touché un beau papier… glacé.

SHOTS !

1 juillet 2012

Abrahams, avec Charlie Sheen et memi Golino.
Swift :30 octobre.
Le A de ZAZ, se à une parodie effrénée de di. rai et de quinze autres [aviation et les aviations. ne rosses légumes de l’US nit intérêt à l’échec d’une se MoyenOrient. Ils s’arimpie pur recruter le pilote le
tele Sheen), retiré allinis biens et rebaptisé Danse aniclks loubards. Il y a deux genlus dr Ris chez Jim Abrahams.
Gig purement burlesque, irréline par sa « bêtise». Exemple : sr~purt du porteavions où tout demie s’affaire, deux troufions, pieu lm obus sur l’épaule, se « Meut *dans avec un résonneomt miMique. Le rire fuse. Et pis b pi référentiel : un zigoto, mure (une chute vertigineuse, idem dans le fauteuil d’un denillerpi se penche sur lui avec sa mine eu [interrogeant : « Is it miss — comme Laurence Olivier
allinathon man». Là, le rire mie pbs imildrieur. Le mélange des dieu linlierne à merveille, mais eimement un régal pour le cinéma.

12